Friday 19th July 2019
x-pressed | an open journal
March 15, 2014
March 15, 2014

Reunion Antifasciste Europeenne: 11,12,13 Avril 2014 – Athenes

This article is also available in: elensh
Reunion Antifasciste Europeenne: 11,12,13 Avril 2014 – Athenes

Reunion Antifasciste Europeenne, 11,12,13 Avril 2014, Athenes

POUR UNE EUROPE SANS FASCISME, RASCISME ET SEXISME

DANS UN MONDE DE LIBERTE ET DE SOLIDARITE SOCIALE

70 ans apres la fin de la Seconde Guerre Mondiale et la defaite du fascism, l’Europe fait face a une montee de l’extreme droite fasciste et rasciste. Sur le sol de la crise economique et de l’attaque feroce aux droits des travailleurs et des peuples, surtout a l’ Europe du Sud et de l’ Ouest, dans toute l’ Europe, de la France a l’ Ukraine (avec les Nazis au pouvoir) et de La Norvege jusqu’a la Grece, des partis politiques et organisations xenophobes et porteurs de haine, obtiennent une influence de plus en plus croissante, aupres des couches de la population pauvre et exclue, participent, et definissent parfois, aux evolutions politiques, interviennet sans pudeur dans les societies, les ecoles, la rue, les quartiers populaires, mais aussi dans les parlements et les mecanismes de l’etat, surtout dans la police.
La montee de l’extreme droite rasciste et fasciste ne constitue pas un hazard. Elle est favorisee par la politique d’immigration de tous les gouvernements europeens, la remontee de l’ anti-islamisme, l’Europe-Forteresse, l’hysterie terroriste et la xenophobie des medias dominants. Elle se nourrit par le developpement des nationalisms de toute espece, comme une fausse reponse a la globalization capitaliste, a la promiscuité imperialiste et la daimonisation des differences culturelles. Elle s’accelere par la brutalite policiere, l’exclusion de ses droits d’une large partie des travailleurs et la montee vertigineuse du chomage. Elle se renforce par la fragmentation sociale et la crise d’identite d’une large partie de la population, le retour a des valeurs traditionnelles (patrie, religion, famille etc.), le renforcement des symbols patriarchiques et sexists, des prototypes socials matcho et des modeles militarists. Enfin, elle se legalise par la discredibilite et la corruption du systeme politique dominant, par la quasi absence d’une politique radicale et anti-systematique et par la confusion ideologique d’une large partie des classes ouvrieres.

C’est ainsi que, dans se context favorable pour eux, celui de la “loi et securite”, de la “consolidation de la securite” et de la “suppression de la criminalite”, les fascistes et Nazis orientent leurs tirs, reels et ideologiques, contre cet ennemi nouveau : les immigres et refugies, mais aussi les rom, gays, lesbiennes, trans, seropositifs et, en general, contre tout ce qui differe des stereotypes dominants. De meme, des mosques, synagogues et endroits de rassemblement des sans abri ou des toxicomanes connaissent la violence nazi.

Malheureusement, comme autrefois, la parole et l’action fasciste rencontrent les buts du pouvoir, meme si ce dernier est parfois oblige de se “battre” ou de restreindre certains de leurs actes. Autrement dit, ils constituent “l’argument final” des etats, quant tous les autres moyens de manipulation politique et ideologique de la societe n’aboutissent pas.

Particulierement aujourd’hui, ou l’attaque neo-liberale aux droits sociaux et libertes politiques se multiplie, alors que l’etat-force majeure constitue le pilier de la politique de la plupart des gouvernements europeens, et la strategie majeure de l’ Union Europeenne, aujourd’hui ou la democratie parlementaire se transforme a une “democratie gouvernementale”, la lutte contre le rascisme et le fascisme, pour qu’elle soit efficace, elle doit se tourner aussi contre tous ceux qui demolissent les societies, tous ceux qui, afin de maintenir leur domination, priment la guerre “entre les pauvres”, tous ceux qui, afin de renforcer l’inegalite sociale, proclament l’uniformite etouffante de la purete nationale et raciale, de la normalite sexuelle, de l’alignement politique a leur legalite.

Mais, les rascistes et nazi ont, en face d’eux, un adversaire qui se renforce continuellement : le mouvement massif qui, dans toutes les rues d’ Europe se bat non seulement contre le terrorisme fasciste, mais aussi contre tous ceux qui le maintiennent et protegent, contre les politiques impopulaires, contre la promiscuité policiere, contre le totalitarisme neo-liberal et du systeme qui essaie de l’imposer.

Ainsi, nous pensons que la Reunion Antifasciste Europeenne, qui aura lieu a Athenes, le 11,12 et 13 avril 2014 doit :
• Passer un message claire d’une lutte coordonee contre le fascism, avec, notament, la prise des initiatives, tant au niveau europpen (jours d’action communs, ressemblements devant les ambassades des pays qui sont coupables des crimes rascistes, de Labendusa jusqu’a Farmakonisi) qu’au niveau local ou peripherique (bloquage d’un camp de detention d’immigres, soutien a un gay pride, la ou il est interdit etc.)

• Montrer , a travers la champagne de sa preparation, son evenement central et ses laboratoires, sa parole mais aussi ses pratiques, son esthetique, que la lutte contre le fascism et le nazisme est aussi une lutte contre le rascisme et le sexism. Que, comme un antifasciste ne peut supporter les politiques qui propagent le fascisme, il ne peut non plus etre sexiste ou mecontant par le nombre d’immigres qui vivent dans son pays.,

• Aider les camarades, natifs ou etrangers, qui luttent contre le fascism, de connecter leur lutte avec celle des couches sociales, specialement des jeunes, de remmetre a niveau leurs actions dans tous le secteurs : la rue, les quartiers, les lieux du travail, les stades, les ecoles, l’information mais aussi les tribunaux, les centres de detention etc.

• Enfin, au vu des elections europeennes, contribuer, comme elle peut, a la mise en avant des problemes majeurs, qui sont souvent minimises, ceux de l’egalite sociale (independement de l’ascendance ethnique), de l’acceptation du different, comme mesure de democratie et non pas exception ou privilege, de l’autogestion du cosps humain, de l’abolissement de l’ Europe-Forteresse et la consolidation du droit de libre circulation, du rejet total de la violence d’etat et la penalization de la resistance militante, puisque c’est cette violence qui engender, renforce et legalise le terrorisme fasciste.

Coordination Antifasciste

greekSmall2 (1)

This article is also available in:

Translate this in your language

Like this Article? Share it!

Leave A Response