Monday 17th February 2020
x-pressed | an open journal
June 12, 2013
June 12, 2013

Et c’est ainsi que la Grèce est devenue le seul pays de l’UE sans radiodiffuseur public.

Author: Anna Papoutsi Translator: Tania P.
Category: On the crisis
This article is also available in: enelespt-pt
Et c’est ainsi que la Grèce est devenue le seul pays de l’UE sans radiodiffuseur public.

La nuit du 11 juin 2013, à environ 23h00, le signal de l’ERT a cessé d’émettre.

Le gouvernement grec a décidé de fermer le diffuseur public. 2.656 employés ont été informés que ce jour même ils seraient licenciés. Cette décision a pris la forme d’un acte législatif, destiné uniquement aux situations d’urgence et ainsi, sans les signatures des ministres et de la majorité du Parlement, le premier ministre Samaras a ordonné à la police anti-émeute d’arrêter l’émetteur du mont Hymette (où l’émetteur de l’ERT est installé).

Et de cette manière, la Grèce est devenue le seul pays en Europe qui n’a plus de radiodiffuseur public.

La radio de l’ERT a été créée en 1938. Elle a été arrêtée pour la première fois lors de l’invasion allemande à Athènes en 1941. La dernière émission a déclaré: «Dans quelques instants, la radio ne sera plus grecque et elle va transmettre des mensonges».

Depuis lors, l’ERT a été une source d’information, de culture, de nouvelles et d’éducation pour des millions de Grecs expatriés à travers son programme satellite qui était disponible dans tous les continents ainsi que pour les habitants des régions éloignées et des îles du pays.

L’apport culturel de l’ERT au fil des années est inestimable avec des spectacles et des programmes que les opérateurs privés du divertissement facile et de commodité, n’ont jamais pu ou voulu financer. A titre indicatif, il convient de mentionner le «Théâtre de lundi» et le «Troisième programme» de Manos Hadjidakis par la radio; le «Monogramme» qui pendant 31 ans a enregistré des personnes qui ont marqué avec leur présence et leur travail la vie intellectuelle, artistique, scientifique, culturelle et plus généralement la vie sociale de la Grèce moderne; et le «Derrière la scène» d’un contenu similaire. Les émissions comme le «Reportage sans frontières» de Stelios Kouloglou et les séries de documentaires “Exantas” de Georges Avgeropoulos, ainsi que les émissions éducatives, l’hébergement des télé-marathons internationaux -tels que de l’UNESCO- et des tournois sportifs complètent le tableau de l’ERT. Sans oublier les «Ensembles musicaux» et l’Orchestre symphonique national de l’ERT.

L’ERT a récemment numérisé son énorme archive auquel, jusqu’à présent, tout le monde avait accès gratuitement à travers son site web. L’archive contient de précieux moments historiques, sociaux, culturels et politiques de l’histoire de la Grèce.

La fermeture de l’ERT exacerbe le paysage médiatique déjà sombre en Grèce, comme ce fut essentiellement la seule chaine avec une licence légale… les chaînes de télévision privées et la plupart des stations de radio opèrent en Grèce au cours des 20 dernières années avec des extensions de permis temporaires. Il s’agit d’une situation particulière d’otage et de chantage mutuels entre les gouvernements et les propriétaires des médias au prix des contrats publics lucratifs.

Le gouvernement, avec l’excuse de la consolidation de l’ERT et la correction des injustices qu’il a lui-même créés, tente d’exercer un contrôle absolu sur le radiodiffuseur public.

Outre les 2.656 employés de l’organisme qui ont en effet été licenciés et qui peuvent ensuite, s’ils veulent, postuler pour un poste dans la nouvelle société – qui va «recruter» seulement 1.000 personnes- il s’agit de la démocratie, de la liberté et de la qualité de l’information et, au final, de la demande de démission d’un gouvernement autoritaire.

 

Creative Commons License
Et c’est ainsi que la Grèce est devenue le seul pays de l’UE sans radiodiffuseur public. by Anna Papoutsi is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.

This article is also available in:

Translate this in your language

Like this Article? Share it!

Leave A Response